TRavailleur indéprendant

Elle s’adresse ainsi plutôt aux freelances qui dépassent les seuils de l’EI (et de son régime le plus connu, la micro-entreprise), ou encore à ceux qui réalisent d’importants bénéfices, qu’aux freelances au démarrage de leur activité. Désormais, tous les travailleurs indépendants, y compris les entrepreneurs optant pour le portage salarial, sont rattachés au régime général de la sécurité sociale.

En revanche, les freelances ayant créé une SASU dépendaient du régime général de la sécurité sociale. Pour autant, vous pouvez aussi envisager d’acquérir une expertise différente de la votre, voir de vous reconvertir et vous former à un nouveau métier, de nombreux freelances l’ont fait avant vous. Cela va peut-être vous étonner si vous ne considérez pas le fait de devenir freelance comme devenir entrepreneur, mais pour ceux qui se lancent à 100%, il s’agit bel et bien d’une vie d’entrepreneur. « J’ai créé mon statut de freelance il y a 13 ans, avec l’Agessa (statut artiste-auteur). « Je suis devenu freelance il y a 1 an, après avoir quitté mon entreprise précédente, afin de continuer à assurer des missions de conseil pendant que je préparais le lancement d’une nouvelle entreprise.